Logo Inspire
Logo Inspire
Les Pistes d'études
Je me connecteJe m’inscris

Mise à jour il y a un an

Les licences avec de la physique et/ou de la chimie

  • Disponible en apprentissage

    Disponible en apprentissage

Les formations en physique-chimie

Le cursus de licence alterne cours magistraux (CM) et travaux dirigés (TD) :

  • Les CM sont dispensés dans des amphithéâtres pouvant accueillir jusqu’à 400 personnes, et abordent les concepts fondamentaux qui seront mis en pratique en TD. Même si on n’y fait pas l’appel, il est important de suivre ces cours et de prendre des notes en vue des partiels de fin de semestre.
  • Les TD ressemblent davantage aux cours de lycée, puisque les effectifs y sont plus réduits et que les professeurs y font l’appel. Il est donc obligatoire d’y assister. Ces cours ressemblent à des salles de classe, accueillant de 20 à 40 personnes, et dirigées par un chargé de TD (qui est souvent un étudiant en doctorat, ou parfois en master). On y approfondit les concepts étudiés en CM, via des exercices, des interrogations, des travaux ou des exposés.

Si tu as une formation scientifique, et que tu es intéressé par la physique et/ou la chimie, il existe 6 licences, qui te permettront de faire un premier pas dans le domaine de ton choix, avant de choisir un Master qui te permettra de te spécialiser.

Besoin de plus d'informations ? Pour préparer ton entrée en licence avec de la physique et/ou de la chimie, tu peux suivre les cours en ligne mis à disposition par FUN MOOC : 


La licence Chimie

La licence Chimie a pour objectif de doter ses étudiants de solides connaissances en chimie, que ce soit expérimental ou su le plan théorique. Les diplômés pourront travailler dans des services d’analyse, aux côtés de techniciens supérieurs, mais également dans les secteurs de l’industrie chimique, de l’environnement, des matériaux ou de l’enseignement. Ils pourront également exercer la profession de médiateur scientifique.

Cette formation de 3 ans est accessible à tout titulaire d’un bac ou de son équivalent. La première année est dédiée à l’acquisition des connaissances fondamentales en physique et en chimie, ainsi qu’en mathématiques et en informatique. A partir de la deuxième année, les étudiants acquièrent des connaissances plus poussées en chimie, à travers des cours théoriques et des travaux pratiques. Ils reçoivent des enseignements en chimie organique, chimie inorganique, chimie physique, chimie analytique, etc.

Que faire après une licence Chimie ?

Les titulaires d’une licence Chimie qui souhaitent poursuivre leurs études peuvent se tourner vers :

  • Un Master (Chimie, Catalyse et chimie physique, Chimie inorganique, Synthèse organique et chimie des molécules bio-actives, Formulation et chimie industrielle)
  • Un Master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) à l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation), pour devenir professeur
  • Une école d’ingénieurs en chimie
  • Une école de commerce

La licence Physique

La licence Physique a pour objectif de faire comprendre à ses étudiants comment fonctionne la matière, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Les diplômés pourront se diriger vers les professions d’ingénieur, de chercheur, ou encore d’enseignant.

Cette formation de 3 ans est accessible à tout titulaire d’un bac ou de son équivalent. Il est toutefois préférable d’être issu d’une série anciennement S. Les 2 premières années sont dédiées à l’acquisition des fondements de la physique théorique : optique, mécanique, électromagnétisme, thermodynamique. En troisième année (L3), les étudiants doivent choisir une spécialisation, comme par exemple : Physique générale ou fondamentale, Physique appliquée, Physique et chimie, Enseignement, ou encore Physique et mathématiques. En plus de cela, ils suivent des enseignements concernant les outils du physicien : mathématiques, informatique, chimie et anglais.

Que faire après une licence Physique ?

Les titulaires d’une licence Physique qui souhaitent poursuivre leurs études peuvent s’orienter vers :

  • Une licence professionnelle en 1 an, accessible dès la L2 (Optique, Métrologie, Biomédical, Instrumentation environnementale et/ou énergétique, Électronique…), pour entrer directement dans la vie active en tant que technicien·ne (en optique de précision, métrologie, etc.)
  • Un Master (Optique, Traitement du signal, Instrumentation, Acoustique, Électronique, Nouveaux matériaux, Thermique du bâtiment, Énergie nucléaire…)
  • Un Master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) à l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation), pour devenir professeur
  • Une école d’ingénieurs, via les admissions parallèles

La licence Physique-Chimie

La licence Physique-Chimie a pour objectif de doter ses étudiants d’une solide formation scientifique théorique et expérimentale en physique et en chimie, leur permettant ainsi d’acquérir une démarche scientifique, utile à leur poursuite d’études. Les diplômés pourront exercer leurs fonctions dans divers secteurs : fonction publique, enseignement, ou bien industrie de la physique, de la chimie et de l’environnement.

Cette formation de 3 ans est accessible à tout titulaire d’un bac ou de son équivalent, mais il est fortement conseillé d’être issu d’une série anciennement S. Les 2 premières années sont dédiées à l’acquisition des connaissances et des principes de base de la physique et de la chimie. En troisième année, les étudiants doivent faire leur choix entre le parcours "Chimie" et le parcours "Physique, sciences physiques, électronique et instrumentalisation". Pour compléter leur cursus, ils doivent suivre un stage de 2 mois minimum.

Que faire après une licence Physique-Chimie ?

Les titulaires d’une licence Physique-Chimie qui souhaitent poursuivre leurs études peuvent se tourner vers :

  • Une licence professionnelle en 1 an, accessible dès la L2 (Chimie industrielle, Gestion et maintenance des installations énergétiques, Gestion et maintenance des risques industriels et technologiques, Maîtrise de l’énergie, électricité, développement durable, Optique professionnelle, Sécurité des biens et des personnes)
  • Un Master (Chimie, ACCIE (Analyse Chimique et Contrôle Industriel Environnement), Risque et environnement, ETE (Expertise et Traitement en Environnement), Instrumentalisation, mesure, métrologie, EIM (Électronique et instrumentalisation), Génie industriel, RIM (Risques Industriels et Maintenance), TSI (Traitement du Signal et des Images)
  • Un Master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) à l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation), pour devenir professeur
  • Les concours de la fonction publique (police scientifique, technicien de laboratoire…)
  • Les métiers de la médiation et du journalisme scientifique

La licence Mécanique

La licence Mécanique a pour but de permettre à ses étudiants d’acquérir les outils scientifiques pour l’ingénieur·e et la capacité de résolution des problèmes technologiques et scientifiques. Les élèves y sont formés aux trois piliers de la mécanique : expérimentation, modélisation, et simulation numérique. Les diplômé·e·s pourront par exemple se diriger vers une profession d’ingénieur.e.

Cette formation de 3 ans est accessible aux titulaires d’un bac général (anciennement S) ou technologique. Les étudiant·e·s doivent choisir une spécialisation, comme par exemple : MSM (Modélisation et Simulation en Mécanique), ou STM (Sciences et Technologies en Mécanique), Génie mécanique et productique, Ingénierie mécanique, ou encore Mécatronique. Les étudiant·e·s reçoivent des enseignements sur les grands domaines de la mécanique : solides, fluides, résistance des matériaux et élasticité, transferts thermiques. Ils·elles abordent également le volet technologique : CAO (Conception Assistée par Ordinateur), techniques de calcul, modélisation numérique. D’autres enseignements sont associés à ces matières, parmi lesquelles les mathématiques (méthodes de calcul), la physique (ondes, optique ondulatoire, induction…), l’informatique, la chimie, ou encore l’énergétique (transferts thermiques). Cette formation est disponible en alternance.

Que faire après une licence Mécanique ?

Les titulaires d’une licence Mécanique qui souhaitent poursuivre leurs études peuvent opter pour :

  • Une licence professionnelle en 1 an, accessible dès la L2 (Mécanique)
  • Un Master (Mécanique des fluides, des matériaux et des structures, Génie mécanique, Mécatronique…)
  • Un Master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) à l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation), pour devenir professeur
  • Une école d’ingénieurs proposant une spécialisation en mécanique (INSA Rouen, ENSMM…), via les admissions parallèles

La licence Électronique, Énergie Électrique, Automatique (EEEA)

La licence Électronique, Énergie Électrique, Automatique (EEEA) a pour objectif de doter ses étudiants de compétences en électronique, énergie électrique et automatique, mais également en génie mécanique, génie civil, ou encore en mécanique. Les diplômés pourront travailler dans l’industrie, mais également dans l’enseignement technique.

Cette formation de 3 ans est accessible tout particulièrement aux titulaires d’un bac anciennement S ou STI. La première année est dédiée à la découverte des différents domaines des sciences appliquées et à l’acquisition d’un socle de compétences dans les disciplines suivantes : mathématiques, physique, chimie, mécanique, informatique, langue vivante. En troisième année, les étudiants doivent choisir une spécialisation, comme par exemple Systèmes d’énergie électrique contrôlés, ou Électronique et télécommunications. Pour compléter leur cursus, ils doivent effectuer un stage de 8 semaines dans l’industrie ou dans un laboratoire de recherche.

Que faire après une licence EEEA ?

Les titulaires d’une licence EEEA qui souhaitent poursuivre leurs études peuvent se tourner vers :

  • Une licence professionnelle en 1 an, accessible dès la L2
  • Un Master (EEA, Électronique des systèmes embarqués et télécommunications, Ingénierie des Systèmes temps-réel, Robotique décision et commande, Signal imagerie et applications audio-vidéo médicales et spatiales, Sciences et technologies des plasmas…)
  • Une école d’ingénieurs (ENSI, INSA…), via les admissions parallèles

La licence Génie Civil

La licence Génie Civil a pour objectif de doter ses étudiants des outils indispensables pour rejoindre le secteur du bâtiment et des travaux publics. Les diplômés pourront se diriger vers une carrière de dessinateur du BTP, maître d’œuvre ou assistant, économiste de la construction ou assistant.e, promoteur-constructeur, technicien études et ingénierie, ou encore chef chantier.

Cette formation de 3 ans est accessible à tout titulaire d’un bac ou son équivalent. Il est toutefois recommandé d’être issu d’une série anciennement S ou STI2D, avec un bon niveau général en sciences. En première année, les étudiants acquièrent un solide socle de connaissances scientifiques. La deuxième année est dédiée à la découverte du génie civil (explication du lexique, présentation des métiers, organisation du chantier…). En troisième année, l’enseignement en génie civil est renforcé, dans le but d’orienter les élèves vers une poursuite d’études). En plus des enseignements spécifiques au génie civil, les étudiants suivent des cours de mathématiques, de physique et de chimie (propriétés des matériaux de construction), de gestion des réseaux urbains, de géologie, de traitement des sols pollués, de développement durable, d’informatique et d’anglais.

Que faire après une licence Génie Civil ?

Les titulaires d’une licence Génie Civil qui souhaitent poursuivre leurs études peuvent opter pour :

  • Une licence professionnelle en 1 an, accessible dès la L2 (Génie civil, Domotique, Efficacité énergétique des bâtiments, Restauration du patrimoine, Construction et environnement, Technico-commercial)
  • Un Master (Génie civil)
  • Un Master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) à l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation), pour devenir professeur
  • Une école d’ingénieurs (École des Ponts ParisTech, ESTP (École Spéciale des Travaux Publics et de l’Industrie), ENTPE Lyon (École Nationale des Travaux Publics de l’État)…), via les admissions parallèles

Pour savoir combien va te coûter ta formation, rendez-vous ici

Les Cursus Master Ingénierie : une formation d’ingénierie à la fac

Destinés à former les chercheurs et scientifiques qui relèveront les défis de demain, les CMI sont des cursus qui permettent d’accéder aux différents métiers d’ingénierie. Concrètement, cette formation te permet en 5 ans d’acquérir les compétences techniques pour exercer des fonctions d'ingénieur ou cadres scientifiques et techniques dans de nombreux domaines convoités dans le monde professionnel.

Pour savoir si la formation que tu vises est concernée, renseigne-toi sur le site du réseau Figure.

Pour en savoir plus sur les CMI, consulte notre article sur le sujet.

Logo Caisse des Dépôts
Logo Investir L'Avenir

INSPIRE est une opération soutenue par L'État dans le cadre de l'action « Territoires d'innovation pédagogique » du Programme d'investissements d'avenir, opéré par la Caisse des Dépôts.

À propos

Logo Inspire

© 2022 Article 1